arasement


arasement

arasement [ arazmɑ̃ ] n. m.
• 1367; de araser
1Le fait de mettre à ras, de niveau.
2Dernière assise d'un mur (qui le met de niveau).
3Géol. Nivellement presque total d'un relief par l'érosion.

arasement nom masculin Action de mettre de niveau un mur, les assises d'une construction. Lit supérieur, parfaitement horizontal, d'une assise de maçonnerie. Érosion jusqu'à disparition des principales saillies d'un relief. Départ d'un tenon sur une pièce de menuiserie ; coupe à la scie de l'extrémité du tenon. Largeur de travail d'une carde. Usure des rayures de l'âme d'une bouche à feu, produite par le découpage de la ceinture et le frottement du projectile. ● arasement (synonymes) nom masculin Action de mettre de niveau un mur, les assises d'une...
Synonymes :

arasement
n. m. Action d'araser; son résultat.

⇒ARASEMENT, subst. masc.
Action d'araser, résultat de cette action.
A.— BÂT. et MAÇONN.
1. ,,Action de mettre de niveau, à la même hauteur, les diverses pièces d'un même ouvrage.`` (JOSSIER 1881); résultat de cette action. L'arasement des murs est terminé (Lar. 19e).
2. P. ext. Dernière assise, parfaitement horizontale, d'un mur en moellon ou en pierre arrivé à la hauteur voulue (d'apr. NOËL 1968).
B.— GÉOMORPHOL. Usure jusqu'à nivellement des principales saillies du relief, ,,avec façonnement d'une surface d'érosion plane.`` (GEORGE 1970) :
1. Quel indescriptible spectacle, et quelle variété de sites et de paysages à l'arasement de ces écueils et de ces îlots volcaniques qui confinent à la côte lybienne [sic].
VERNE, 20 000 lieues sous les mers, t. 2, 1870, p. 42.
P. métaph. :
2. Le calme traduit moins la souplesse d'écoulement du flux psychique que son équilibre statique et sa force de stabilité. Il est de qualité très diverse. Chez le débile mental, il n'est autre que l'arasement de toutes les puissances personnelles.
E. MOUNIER, Traité du caractère, 1946, p. 289.
C.— P. ext.
1. ARM. ,,Usure des rayures de l'âme d'une bouche à feu, produite par le découpage de la ceinture et le frottement du projectile.`` (Lar. encyclop. 1960).
2. MENUIS. ,,Action de scier une pièce de bois de juste longueur.`` (Forest. 1946); action d'araser (cf. araser B 2) :
3. [On appelle] languette [la] partie dégagée par deux arasements sur l'épaisseur d'une pièce de bois et destinée à entrer dans une rainure de mêmes dimensions pour former emboîtement.
E. ROBINOT, Vérification, métré et pratique des trav. du bât., t. 2, 1928, p. 167.
Rem. 1. Les dict. (Lar. 19e-20e) signalent un synt. utilisé en peinture mesure d'arasement, ,,mesure de l'intérieur d'un cadre, d'une bordure``; ce sens semble se rattacher à l'a. fr. araser « remplir à ras de bord » (cf. ce verbe, étymol. 1). 2. On rencontre seulement chez P. VIDAL DE LA BLACHE arasion, subst. fém. (dér. de araser, suff. -ion). L'arasion des agents physiques (Tabl. de la géogr. de la France, 1908, p. 308).
PRONONC. ET ORTH. :[]. FÉR. Crit. t. 1 1787 écrit arâsement.
ÉTYMOL. ET HIST. — 1. 1367 bât. « dernière assise d'un mur qui est arrivé à hauteur de couronnement » (Comptes de Macé Darne, 72, Joubert, cité par Delboulle ds R. Hist. litt. Fr., t. 2, p. 258 : Pour faire la vouste de la chappelle et la massonnerie de la dicte vouste et du hault oratoire au haut de la viz qui y joint, c'est assavoir d'au dessus des chapitreaux jusques a l'arasement du dessus de la dicte vouste); 2. 1811 « alignement, égalisation » (MOZIN-BIBER t. 1).
Dér. de araser; suff. -ment1.
STAT. — Fréq. abs. littér. :1.
BBG. — BARB.-CAD. 1963. — BARR. 1967. — CHABAT 1881. — CHESN. 1857. — GEORGE 1970. — JOSSIER 1881. — NOËL 1968. — PLAIS.-CAILL. 1958.

arasement [aʀɑzmɑ̃] n. m.
ÉTYM. 1367; de araser.
Technique.
1 Maçonn. Action d'araser ou résultat de cette action.
2 Dernière assise d'un mur qui le met de niveau. Arase.
3 Menuis. Extrémité d'une traverse à la naissance du tenon.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • arasement — ARASEMENT. s. m. Il se dit en Maçonnerie et en Menuiserie, Des pièces égales en hauteur, unies et sans saillie …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • Arasement — Ara|se|ment [arazə mã:] das; s, s <aus gleichbed. fr. arasement zu araser, vgl. ↑arasieren>: a) Abgleichung; b) abgeglichene Fläche (Bauw.) …   Das große Fremdwörterbuch

  • ARASEMENT — s. m. T. de Maçonnerie et de Menuiserie. Action de mettre de niveau et à la même hauteur les diverses pièces d un même ouvrage ; Le résultat de ce travail …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • ARASEMENT — n. m. T. de Maçonnerie et de Menuiserie Action d’araser ou Résultat de cette action …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • arasement — (a râ ze man) s. m. 1°   Terme d architecture. Action d araser ; résultat de cette action. 2°   Terme de menuiserie. Extrémité d une traverse à la naissance du tenon, laquelle vient joindre le battant à l endroit de l assemblage …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • arasement — nm. => Assise …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • Byrsa — 36° 51′ 12″ N 10° 19′ 27″ E / 36.853338, 10.32408 …   Wikipédia en Français

  • Bois (Matériau De Construction) — Pour les articles homonymes, voir Bois (homonymie). Le bois est un des plus anciens matériaux de construction …   Wikipédia en Français

  • Bois (materiau de construction) — Bois (matériau de construction) Pour les articles homonymes, voir Bois (homonymie). Le bois est un des plus anciens matériaux de construction …   Wikipédia en Français

  • Bois (matériau de construction) — Pour les articles homonymes, voir Bois (homonymie). Le bois est un des plus anciens matériaux de construction …   Wikipédia en Français


We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.